AdobeStock_200676830_Preview.jpegAdobeStock_200676767_Preview.jpeg

Introduction :

Pierre précieuse parmi les pierres précieuses, le diamant est prisé tant en joaillerie qu’en industrie. Sa rareté, sa magnificence et les nombreuses qualités du diamant font grimper les prix de cette pierre précieuse. Pas étonnant donc que l’Homme ait cherché, et ait réussi, à créer, en laboratoire, des diamants… Les diamants synthétiques attirent beaucoup d'attention ces derniers temps, car certains prétendent qu'ils sont identiques aux diamants naturels et seraient des diamants éthiques, respectueux de l'environnement. La maison Jaubalet vous aide à bien connaître ses caractéristiques pour distinguer le diamant synthétique du diamant naturel. Chacun doit bien sûr décider par lui-même s’il souhaite acheter des bijoux en pierres naturelles ou de synthèse selon sa propre éthique personnelle, mais il est important que vous soyez bien informés des différences qui existent entre ces deux types de pierres pour faire votre choix.

1 - Le diamant, une ressource épuisable

Les diamants naturels ont été créé il y a des milliards d’années sous une pression énorme à environ 150km au-dessous de la surface de la Terre. Depuis toujours, le diamant a fasciné. Et c’est sa dureté exceptionnelle qui lui a d’abord valu l’intérêt des hommes. Eternels, ils sont un véritable miracle de la nature, symboles de beauté et d’amour durable depuis des siècles. Pour les moments les plus importants de la vie amoureuse (fiançailles, mariage, naissance…), le diamant a toujours été le cadeau idéal pour porter le message d’une histoire rare et unique. Aujourd’hui, très apprécié pour cette qualité mais aussi pour sa brillance, le diamant est malheureusement une ressource épuisable. D’ores et déjà, l’offre est inférieure à la demande. En revanche les diamants synthétiques sont à l’opposé du miracle de la nature : produits artificiellement, ils sont certes aujourd’hui à la mode, mais sans la même histoire, le même héritage ou la même valeur émotionnelle que les pierres naturelles. C’est pourquoi le diamant de synthèse est perçu essentiellement comme un bijou de mode plutôt que comme un symbole authentique du véritable amour durable.

L’exploitation devient de plus en plus difficile et donc de plus en plus coûteuse. Certains experts estiment d’ailleurs à 2030 l’épuisement des gisements de diamants. On peut se demander si l’Homme peut se passer de cette pierre précieuse. Que ce soit en industrie ou en joaillerie, aucun équivalent n’a été trouvé, mis à part le diamant synthétique.

AdobeStock_200676830_Preview.jpegAdobeStock_200676767_Preview.jpeg

2- Diamant synthétique ou diamant naturel, qu’est ce qui les différencie réellement ?

Le diamantsynthétique est un diamant fabriqué en laboratoire par l’homme. Il possède les mêmes caractéristiques physico-chimiques que le diamant naturel : composition, dureté, brillance, éclat. Même si les diamants créés naturellement par la terre et les synthétiques fabriqués artificiellement par l’homme peuvent paraître identiques à l'œil nu, il existe des différences importantes qui sont facilement détectables avec des équipements spécialisés.

Les inclusions naturelles se sont formées dans les profondeurs de la terre : elles contiennent souvent des éléments parfaitement conservés, vieux de plusieurs milliards d'années et d'une grande valeur scientifique. Le processus de croissance artificielle rapide des diamants synthétiques laisse des traces et des défauts à l'intérieur de la pierre. Ils doivent souvent être traités pour la couleur afin de corriger les distorsions créées au cours du processus de production industrielle. Il ne s’agit donc pas d’un faux diamant mais d’un diamant qui n’est pas naturel. En France, seule l’appellation « diamant de synthèse » est autorisée, interdisant ainsi les expressions « diamant de laboratoire » ou « diamant de culture ».

Le diamant synthétique est donc, en tous points, semblable au diamant naturel. Comment donc les différencier, diamant de synthèse ou diamant naturel ? Comment savoir si ce que l’on achète est une pierre naturelle, pure création de la Terre, ou une pierre, tout aussi éclatante mais fabriquée par l’Homme ? Si la confusion a pu, encore récemment, être possible, notamment pour les « mêlés », c’est-à-dire les lots de diamants de petites tailles, il est aujourd’hui possible de différencier le diamant naturel ou le diamant synthétique grâce à des machines de tri désormais fiables.

AdobeStock_244589814_Preview.jpeg

3 - Les techniques pour dissocier diamant synthétique ou diamant naturel

Les récents progrès de cette technique sont incroyables. Elle permet de fabriquer des diamants indissociables à l’œil nu des diamants naturels. Le diamant synthétique possède la même composition chimique, la même structure cristalline et les mêmes propriétés optiques que le diamant naturel. La qualité des diamants naturels est traditionnellement évaluée suivant les 4C : Color (la couleur), Clarity (la pureté), Cut (la taille), et Carat (le poids). Cette classification s’applique désormais aux diamants artificiels suivant les mêmes critères.

Comment reconnaître un vrai diamant? Le diamantaire est aujourd’hui incapable à la loupe et même au microscope de distinguer un diamant naturel d’un diamant synthétique de qualité fabriqué grâce à la technique CVD. Pour savoir dissocier les deux types de diamant, il lui faudra passer par un laboratoire gemologique utilisant des équipements plus sophistiqués.

- Y a-t-il une grande différence de prix entre diamant synthétique ou diamant naturel

Les prix des diamants synthétiques sont à qualité égale 30% à 50% moins chers que ceux des pierres naturelles. Du coup, les ventes de ces diamants de synthèse explosent. Ils représentaient 4% du marché mondial en 2019. Dans le monde entier s’installent actuellement des start-up cultivatrices de diamants synthétiques produits selon la méthode CVD.

- Consommation d’énergie pour le diamant synthtique

La production de diamant de synthèse est fortement consommatrice d’énergie. Elle serait donc un désastre en termes de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre. La méthode HPHT consiste à soumettre du carbone à une très haute pression et à très haute température (1400°C) ce que la nature a fait il y a des millions d’années.

- Diamant non éternel pour le diamant de synthétique

Il s’agit là d’un argument discutable mais important à mentionner. Bien sûr, “les diamants sont éternels” mais pas nécessairement leur valeur. En effet, le diamant synthétique serait comme la partie visible de l’iceberg. En effet, selon les défenseurs du diamant naturel, l’augmentation de la production et la baisse des coûts iraient nécessairement de pair avec un effondrement des prix.